Historique: Israël nomme son premier commissaire de police musulman

860
Photo by Hadas Parush/FLASH90

Le Ministre de la Sécurité interne Gilad Erdan crée des succursales arabes de police israélienne sous la direction d’un commissaire adjoint arabe.

Gilad Erdan a l’intention d’établir une administration exécutive qui sera chargée de faire respecter la loi dans le secteur arabe et pour ce faire, le cadre devra engager des policiers arabes au sein de la police israélienne. A la tête de l’exécutif, le commissaire adjoint Jamal Akroush.

La nomination de Jamal Hakroush, qui a été convenue par Erdan ainsi que par le commissaire de police Roni Alsheikh, enverra un message à la population arabe et donnera a Hakroush l’autorité nécessaire  pour recruter de nouveaux agents et établir de nouveaux postes de police ainsi que les branches nécessaires pour accomplir la tâche qui lui a été confiée, dont l’enrôlement de plus de musulmans dans les forces de police israéliennes.

L’initiative est actuellement en attente d’approbation par le ministère des Finances et le Bureau du Premier ministre. Erdan a récemment présenté une proposition qui exige l’enrôlement de 1300 policiers supplémentaires pour la mise en place de cette nouvelle branche, qui prendra environ trois ans avant d’être mise en place.

Hakroush est actuellement le chef adjoint du district de la police côtière. Il est le premier arabo-musulman à recevoir le grade de commissaire adjoint. Il a rejoint la police israélienne en 1978 et a occupé de nombreux postes tout au long de sa carrière, notamment celui de commandant des postes de police d’Afula et de Nahariya. Hakroush a servi comme commandant adjoint du district côtier à partir de 2010.

Au cours d’une réunion de la commission spéciale à la Knesset qui a eu lieu le 9 février, Roni Alsheikh présenta au Comité des affaires internes et de l’environnement des statistiques sur la criminalité arabe en Israël. Selon les statistiques, 21% de la population est arabe, mais 59% des meurtres menés dans le pays sont perpétrés par des Arabes, tandis que 58% des incendies criminels sont commis par des Arabes et 55% des tentatives d’assassinat également. Autres statistiques inquiétantes: 47% des cambriolages sont perpétrés par des Arabes et 32% des infractions liées à la drogue sont réalisées par des Arabes.