Les Palestiniens interdits d’entrer à Maale Adumim, pendant 5 jours supplémentaires

654

L’interdiction d’entrée des palestiniens à Maale Adumim a été prolongée de 5 jours ce dimanche, suite à l’attaque à la hache vendredi dernier. La victime est toujours dans un état critique.

Les autorités israéliennes ont prolongé l’interdiction des Palestiniens d’entrer dans la ville de Ma’ale Adumim, à l’est de Jérusalem, suite à l’attaque à la hache brutale contre un agent de sécurité juif, perpétrée par un ouvrier palestinien vendredi dernier au matin.

Les travailleurs arabes de l’Autorité palestinienne ont initialement été interdits d’entrée après l’attaque, qui a laissé la victime, Tsvika Cohen, père de quatre enfants, dans un état critique. La police israélienne a maintenant étendu l’interdiction pendant cinq jours supplémentaires, jusqu’à jeudi prochain.

Cette décision devrait affecter environ 500 travailleurs palestiniens, qui ont un permis de travail à Ma’ale Adumim, selon un porte-parole de la ville.

Le terroriste qui a effectué l’attaque, Saadi Ali Abu Hamad, est un résident palestinien de 21 ans d’Eizariya, qui a été légalement employé au centre commercial où l’agression a eu lieu.

Des séquences vidéo montrent que Tsvika Cohen a d’abord été attaqué par derrière, avant d’être blessé mortellement à plusieurs reprises; l’agent de sécurité luttait en vain pour se défendre. Abu Hamad est alors tranquillement reparti, avant de revenir et de continuer son massacre.

Le terroriste a été arrêté la nuit dernière par les forces de sécurité, après qu’un membre de la famille ait averti la police.

La famille de Cohen a exhorté le peuple à prier pour le rétablissement de Tzvika ben Batya. Les médecins de l’hôpital Hadassah Ein Kerem, où il est traité, ont décrit sa situation comme toujours très critique.