L’Iran offre 7000 $ à chaque famille des terroristes

612
Photo By Abed Rahim Khatib / Flash 90

Le Ministère des Affaires étrangères a condamné publiquement l’Iran qui promet de payer les familles des terroristes palestiniens.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré qu ‘«Israël condamne l’ambassadeur iranien au Liban pour avoir affirmé que son pays soutiendra financièrement les terroristes palestiniens et leurs familles. »

La déclaration officielle affirme: «Ceci est une preuve supplémentaire de l’implication profonde de l’Iran dans le soutien du terrorisme contre Israël. Après l’accord avec les puissances mondiales, l’Iran lui-même peut continuer à être un acteur central dans le terrorisme international. »

L’ambassadeur iranien au Liban, Mohammad Fateh Ali, a récemment annoncé que son pays allait payer 7000 $ aux familles des terroristes tués dans la récente vague de terreur, et un montant supplémentaire de 30.000 $ à une famille dont la maison a été détruite en réponse a l’attentat. Fateh Ali a fait sa déclaration au cours d’une conférence de presse à Beyrouth et a également appelé le Libanà participer à la lutte contre Israël, promettant: « Le sang des martyrs va libérer toute la Palestine, de la rivière à la mer ».

Aussi aujourd’hui, le ministre de la Défense Moshe Ya’alon (Likoud) a accusé la République islamique d’intégrer des « cellules dormantes » aux Etats-Unis et en Europe. Il a averti que ces cellules rassemblent des armes et des renseignements, et recrutent de nouveaux membres pour mener des attaques terroristes. « Le régime iranien à travers le corps de la garde révolutionnaire iranienne construit actuellement une infrastructure de terreur complexe, y compris des cellules qui stockent des armes, des renseignements et des agents, et sont prêts à agir sur ordonnance, y compris en Europe et en Amérique », a déclaré Ya’alon lors d’une visite officielle à Chypre.

L’été dernier, un tribunal chypriote a condamné un homme libano-canadien pour la planification d’attaques terroristes contre des cibles israéliennes à Chypre. L’homme appartenait au Hebzollah, groupe terroriste soutenu par l’Iran.