Terrorisme – Deux frères de Hebron arrêtés

519

Nasser Badwi, 23 ans, affilié au Hamas et Akram Badwi, 33 ans, ont utilisé un fusil de sniper qu’ils ont caché dans une mosquée à Hébron pour mener des attaques au Tombeau des Patriarches et a un checkpoint près de Hébron.

Deux frères de Hébron ont été arrêtés parce qu’ils sont soupçonnés d’avoir réalisé une série de tirs contre des soldats et des civils, blessant ainsi quatre Israéliens. Cette information a été autorisée a la publication lundi.

Les frères sont Nasser Faisal Muhammad Badwi, 23 ans, affilié au Hamas, et son frère aîné Akram Faisal Muhammad Badwi, 33 ans. Les attaques ont été menées avec des fusils de sniper.
Au cours de leur interrogatoire du Shin Bet, un fusil de sniper improvisé, utilisé dans les attaques terroristes, a été confisqué, ainsi qu’un fusil Carl Gustav que l’un des frères prévoyait d’utiliser pour de nouvelles attaques. Les frères cachaient le fusil de sniper dans la mosquée al-Mujahideen à Hébron et ont pu à partir de là mener à bien leurs attaques.

Le Shin Bet a déclaré que les frères sont responsables d’une série d’attaques.
Le 6 novembre 2015, ils se sont rencontrés dans un bâtiment appartenant à leur père, ils sont allés au troisième étage et sont entrés dans un appartement en cours de rénovation. Akram a mis le pistolet sur un rebord de fenêtre faisant face au Tombeau des Patriarches et a commencé à tirer. Il estime avoir touché un groupe de fidèles près du tombeau, mais a appris seulement plus tard après avoir entendu les informations, qu’il avait blessé deux fidèles: un modérément à sérieusement et l’autre légèrement. Après l’attaque, les frères sont allés fêter le mariage d’un cousin.

On a également appris  que Nasser a décidé de procéder à l’attaque après la mort d’un terroriste âgé de Hébron qui a effectué une attaque a la voiture-bélier près du pont Halhoul ce même jour.

Le 25 novembre, Nasser est allé à l’appartement mentionné ci-dessus, après avoir pris le fusil de sniper de la mosquée la veille, et a dit à son frère Akram qu’il avait l’intention de procéder à une attaque de tir en solitaire. Quand il repéra un soldat près du Tombeau des Patriarches, Nasser lui tira dessus mais il se rendit compte qu’il avait frappé une voiture. Après la fusillade, Nasser a ramené l’arme à feu dans la mosquée.

Plus tard, les deux frères ont décidé de mener une attaque de tir à un checkpoint de Tsahal près de Hébron et ont commencé à observer la zone pour voir où se trouvaient les caméras. Ils trouvèrent une zone ouverte entre les carrières de pierre dans la zone industrielle au sud d’Hébron, à partir de laquelle ils étaient en mesure de tirer vers le point de contrôle.

L’après-midi du 3 janvier, Nasser repéra un groupe de soldats près du Tombeau des Patriarches et demanda à son frère Akram de venir de toute urgence dans le même appartement. Akram est venu avec le fusil et a tiré sur le groupe de soldats. En conséquence un élève-officier de Tsahal a été de modérément a gravement blessé.

Ce jour-là Akram a suggéré à Nasser de commettre une fusillade au checkpoint de Tsahal mentionné ci-dessus. Tous deux ont conduit dans le véhicule de Akram et se sont positionnés dans les carrières de pierre et Akram a tiré sur les soldats. Ils ont entendu les cris des soldats et ont fui la région. Un soldat a été légèrement blessé.

Le 9 janvier, Nasser a été arrêté pour interrogatoire. Une semaine plus tard, le samedi 16 janvier au soir, Akram a effectué une série de tirs en solo d’un bâtiment dans le quartier Abu Sneineh à Hébron. Akram a déclaré dans son interrogatoire qu’il a mené cette attaque afin de détourner les soupçons de son frère Nasser, qui avait donc été arrêté une semaine plus tôt.

L’enquête a également révélé que les frères ont fait un silencieux improvisé à partir d’un filtre à huile, en s’inspirant d’une vidéo sur Internet.