Tsahal lance une application d’alertes pour les smartphones

2125

L’armée israélienne met en place des systèmes qui peuvent envoyer aux gens des notifications personnelles en fonction de leur emplacement, plutôt que de juste écouter les sirènes publiques.

Après des années d’expériences et des millions de shekels investis, Tsahal abandonne son ancienne méthode d’alertes de téléphone cellulaire et lance une application mobile à la place. L’application est devenu disponible pour les utilisateurs de téléphones Android depuis la semaine dernière, et est disponible pour les utilisateurs d’iPhone depuis hier.

La nouvelle application Home Front Command sera en mesure d’envoyer des avertissements pour chaque roquette lancée, l’emplacement d’une personne étant pris en compte afin d’éviter les fausses alarmes. L’application, qui est bien sûr gratuite, est considérée comme beaucoup plus fiable que le système d’alerte précédent, et est reliée directement à Tsahal.

Cela signifie que l’application devrait être plus rapide que les systèmes d’alerte publics, et pourrait donc informer les utilisateurs au moins une seconde avant que les sirènes publics ne commencent. The Home Front Command note également qu’il a réussi à envoyer une alerte quatre secondes avant que l’application Tseva Adom- qui n’est pas liée a Tsahal – lorsqu’une roquette a été lancée depuis le nord de Gaza vers le Conseil régional de Sha’ar Hanegev il y a quelques semaines.

La nouvelle application fournit également des conseils sur ce qu’il faut faire en cas de tremblement de terre, des instructions générales d’urgence (également selon l’endroit où l’on vit), et fournit même des instructions immédiates dans les villes frontalières adjacentes en cas de suspicion d’infiltration terroriste.

Un officier supérieur de Tsahal a admis que l’armée a décidé d’arrêter les tentatives de développement d’un système d’alerte rapide pour les téléphones cellulaires basés sur la technologie automatique de diffusion mobile après qu’une série de problèmes et d’échecs ai été découverte au cours de quatre années d’expériences, d’exercices et d’efforts estimés à des millions de shekels.

Au cours de dizaines d’exercices connexes menés par l’armée israélienne ces dernières années, certains civils ont reçu des dizaines, voire centaines, de messages d’avertissement. Certains fabricants et entreprises de téléphonie cellulaire ont refusé de développer la technologie, ce qui a incité le ministère des Communications a intervenir d’une manière réglementaire, qui s’est finalement avérée superflue.

Les efforts du Commandement de l’Intérieur pour améliorer son système d’alerte en augmentant l’exactitude des avertissements basés sur la localisation se poursuivent, afin de repérer des rues ou des quartiers spécifiques. Cela devrait permettre aux civils de poursuivre leur routine quotidienne lorsqu’une roquette est lancée en direction des zones peuplées.