Caire: une cellule terroriste fondée par un terroriste de Samarie

515
Photo by Flash90

Le Shin Bet a arrêté un  arabe de Kabatiya qui est allé en Egypte pour étudier, mais a fini par recruter d’autres terroristes pour attaquer Israël.

Autorisé a la publication – Le Shin Bet, avec la police, a arrêté Mohammed Najib Mustafa Nazal (33 ans), résidant à Kabatiya en Samarie, à la fin du mois de janvier.

Nazal a quitté sa ville en 2007 et est allé en Egypte pour étudier au Caire – mais il a fondé une cellule terroriste et recruté des terroristes pour mener des attaques contre Israël.

Nazal est membre de Katib al-Mujahideen ( «les Brigades des Guerriers Saints »), une organisation terroriste, séparée de Brigades des Martyrs Al-Aqsa du Fatah, et qui a adopté des symboles islamistes.

Les membres de l’organisation ont mené de nombreuses attaques contre des cibles israéliennes au cours des dernières années, y compris des tirs de roquettes, ainsi que des tentatives d’activités terroristes à l’intérieur du territoire israélien.

Le groupe terroriste est en contact avec le Hamas, dont il reçoit l’aide et des conseils, ainsi que des armes et un entrainement. En effet, il est sous l’autorité du Hamas à Gaza et est financé et dirigé par elle.

Sous l’investigation du Shin Bet, Nazal a admis que, pendant qu’il était en Egypte, il oeuvrait pour recruter des étudiants de Judée et de Samarie qui y étudiaient et les envoyer à Gaza pour une formation militaire avant d’infiltrer de nouveau la Judée et la Samarie. Il a ajouté que l’objectif du recrutement était en vue de créer une infrastructure militaire en Judée et en Samarie.

Nazal a géré ses activités au Caire à partir d’un appartement où il tenait des réunions avec des terroristes de Katib al-Mujahideen de Gaza. En outre, l’appartement a été utilisé pour les réunions des membres du Hamas de Gaza, ainsi que pour les réunions des terroristes d’autres entités.

Nazal a avoué dans l’enquête être impliqué dans le transfert de fonds pour l’infrastructure terroriste qu’il établissait afin qu’ils puissent mener des activités «militaires». Il a également affirmé qu’il était au courant d’un transfert de grandes quantités d’armes en provenance de Libye pour l’Egypte, et de là à Gaza.

Un acte d’accusation sera soumis contre Nazal au tribunal militaire de Gaza dans les prochains jours.