Goush Etzion – Les arrêts de bus sont désormais protégés

512
Photo by Yonatan Sindel/FLASH90

La jonction du Goush Etzion Junction a été le théâtre de nombreuses attaques au couteau et à la voiture-bélier ces derniers mois. Depuis 2014, il est prévu que la sécurité y soit renforcée mais cela n’a pas été complètement réalisé.

Les autorités ont commencé a prendre de vraies mesures ce lundi pour renforcer la sécurité aux arrêts de bus dans la région du Gush Etzion en Judée.

Le programme consistant a encercler les arrêts de bus avec des barrières en béton ou des poteaux de métal est prévu depuis plusieurs années pour empêcher que les terroristes précipitent leurs voitures sur des passants.

Yehuda Shapiro, porte-parole du Conseil régional du Gush Etzion, a expliqué que les autorités ont décidé de sécuriser les stations de bus en 2014, peu après que les trois jeunes, Eyal Yifrah, 19 ans, Naftali Frenkel, 16 ans, et Gilad Sha’er , 16 ans, aient été enlevés par des terroristes dans la région avant d’être assassinés.

« Lorsque les trois garçons ont été enlevés dans le Gush Etzion il y a deux ans, tout le monde a demandé où se trouvaient les caméras à cette jonction. Même à ce jour, l’armée n’a pas installé de caméras à l’endroit où l’enlèvement a eu lieu, et cela fait déjà deux ans », a déclaré Shapira.

Il a expliqué qu’à la suite des enlèvements, l’armée israélienne a décidé d’installer des caméras aux carrefours dans toute la Judée et la Samarie, en commençant par le plus grand. De plus, étant donné le nombre d’attaques au couteau et a la voiture-bélier qui ont frappé la région, Shapira a ajouté que l’armée a été lente à réaliser ses plans pour protéger les arrêts de bus avec des barrières de protection suffisamment robustes.

« Il existe déjà des blocs dans les stations, mais ils sont petits et ne sont pas vraiment en mesure d’arrêter un véhicule roulant à une forte vitesse. Nous avons même vu au cours des dernières semaines que les voitures utilisées dans les attaques peuvent tout simplement écraser les blocs. Alors, espérons-le, à partir de demain, ils seront plus forts et mieux adaptés ».

Le renforcement des arrêts d’autobus a commencé ce lundi matin dans la partie sud de la région et débutera mercredi dans la moitié nord.