Israël dévoile des panneaux d’avertissements aux tsunamis

1453

Le ministère de la Défense commence a placer des panneaux « Zone de danger Tsunami » et des voies d’évacuation d’urgence sur les plages israéliennes pour se préparer au pire.

L’Autorité nationale de gestion des urgences du ministère de la Défense (NEMA) a dévoilé ce mercredi matin de nouveaux panneaux placés le long des plages israéliennes, avertissant le public du danger des tsunamis.

« Zone de danger Tsunami » peut on lire sur les panneaux jaunes qui comportent le symbole d’une grande vague.

Ces panneaux seront bientôt placés le long de la côte d’Israël sur la mer Méditerranée. Ainsi, Israël se joindra à un grand nombre de pays qui ont préparé des itinéraires d’évacuation d’urgence en cas de tsunami pour fuir les plages et sécuriser les zones. Parmi ces autres pays, les États-Unis, l’Italie, le Japon, la Thaïlande, le Chili et plus encore.

Les premières plages choisies en tant que pilote pour le projet étaient Ashdod, le port d’Ashdod et Ashkelon. Des dizaines de panneaux d’avertissement et de directions le long des voies d’évacuation seront placés sur les plages.

Il existe quatre types de panneaux d’avertissement. Un qui délimite les régions inondables et doit être mis le long de la côte. Ce type de signe marque le début des voies d’évacuation, et comprend des instructions de base pour le public.

Le second type dirige le public à une hauteur sécuritaire et sera placé le long de la route jusqu’à la zone sécurisée, tandis que le troisième dirige le public vers des régions sûres à l’intérieur d’un bâtiment. Le quatrième type marque des zones de sécurité en dehors des zones avec un risque d’inondation.

Le directeur de NEMA Betsalel Treiber a expliqué que son organisation « est expérimentée dans les organisations d’urgence opérationnelles pour un large éventail de scénarios d’urgence. »

« Le début du projet pilote, qui est de placer des panneaux d’avertissement sur les plages, et le premier exercice de sécurité que nous tiendrons au début du mois d’avril, sont la première étape d’un plan pour préparer la population à se défendre contre le scénario d’un tsunami. »

La mer Méditerranée est une des régions les plus vulnérables aux tsunamis. Environ 25% de tous les tsunamis enregistrés dans l’histoire a eu lieu en Méditerranée. Tous les 100 ans en moyenne un tsunami important a lieu dans la mer, et tous les 250 ans un tsunami frappe la côte d’Israël.

Des avertissements au sujet d’un éventuel tsunami sont reçus en Israël une fois tous les trois mois en moyenne. Le dernier avertissement a été reçu le 15 avril 2015, en raison d’un tremblement de terre au large de Chypre qui mesurait 6,1 sur l’échelle de Richter. Un autre avertissement a été reçu le lendemain, en raison d’un tremblement de terre près de la Crète de la même ampleur.