L’Allemagne réprimande un juge pour avoir aidé les rescapés de la Shoah

570
Photo by Avishag Shaar Yashuv/Flash90

Un juge allemand a été jugé pour avoir révélé que ses collègues empêchent fréquemment les rescapés de la Shoah de recevoir une compensation.

Un juge allemand a été réprimandé pour avoir exposé la façon dont le système juridique allemand empêche régulièrement les rescapés de la Shoah de recevoir l’argent qui leur est dû.

Colette Avital, directrice des organisations du Centre des survivants de l’Holocauste en Israël, a déclaré a ce propos: « C’est un juge allemand de 49 ans qui a commencé à travailler avec les survivants de l’Holocauste il y a environ une dizaine d’années ».

Le juge en question, Jan-Robert von Renesse, a aidé les rescapés qui demandent une compensation pour leur travail manuel dans les ghettos. Au fur et a mesure, il constata que de nombreux autres juges avaient rejeté les demandes de compensations en donnant des excuses bureaucratiques et en remplissant les formulaires de façon inappropriée.

« Le juge a entendu que les survivants âgés pouvaient ne pas comprendre comment remplir correctement les formulaires. Donc, il est venu en Israël, a rempli les formulaires avec eux, leur a demandé de lui montrer sur une carte où ils avaient été, et les a ainsi aidé remplir les formulaires correctement. Il est vraiment l’un des justes parmi les nations », a poursuivi Avital.

«Ils étaient éligibles a des compensations et le juge a compris qu’on leur en empêchait en raison de problèmes bureaucratiques. Le problème a été résolu, mais son grand crime était que, quand il a découvert comment ils rejetaient les revendications, il a ouvert sa bouche et a dit comment les choses étaient en réalité. »

Elle nota que beaucoup de gens en Israël critiquent le système judiciaire, mais personne n’a été amené devant les tribunaux pour le faire. En Allemagne, cependant, « il a été en procès pour cela il y a environ deux semaines. Maintenant, nous attendons le verdict. » « Nous ne pouvons pas intervenir dans le système de justice allemand, mais nous pouvons et nous devons exprimer notre solidarité avec une personne qui a fait tout ce qu’elle pouvait pour aider les survivants de la Shoah. »

Avital a parlé avec lui au téléphone: «Il comprend que les juges qu’il critiquait cherchent vengeance parce qu’il a ouvert sa bouche et dit qu’ils agissaient mal. Il dit qu’ils ont attendu deux ans jusqu’à ce que la question se calme, puis ont soumis la plainte, obligeant le système judiciaire à agir. il est très heureux du soutien qu’il reçoit. « 

Le comité judiciaire allemand devrait prendre une décision concernant le juge von Renesse dans les prochains jours. Il est possible qu’on lui interdise de travailler davantage avec les survivants.

salon_bien_etre--FB