L’ancien directeur du Mossad Meir Dagan est décédé

603
Photo by Kobi Gideon/Flash90.

L’ancien directeur du Mossad, Meir Dagan, est décédé ce jeudi, après s’être battu pendant de longues années contre le cancer. Il était âgé de 71 ans.

Meir Dagan, qui a été nommé au Mossad d’abord par Ariel Sharon, a servi de 2002 à 2011, et a entrepris certaines des opérations anti-terroristes les plus ambitieuses de l’agence.

Meir Dagan a été largement considéré comme le responsable de nombreux assassinats de terroristes du Hamas et du Hezbollah à l’étranger, ce qui lui a valu une réputation de «surhomme» dans le monde arabe.

Né à la fin de la Seconde Guerre mondiale de réfugiés juifs qui avaient échappé de justesse à la Shoah, Meir Dagan était un soldat décoré qui a servi avec distinction et a été blessé plusieurs fois dans l’exercice de ses fonctions. Tout d’abord enrôlé en 1963, Dagan a combattu sur le front sud de la guerre des Six Jours de 1967, était membre d’une unité de commando d’élite au début des années 1970 et était commandant de l’unité impliquée dans la traversée du canal de Suez pendant la guerre de Kippour en 1973 .

Dagan a servi plus tard en tant que commandant au Liban dans les années 1980, et a continué son service militaire jusqu’au milieu des années 1990.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu se souvient de Dagan comme un «combattant audacieux et un commandant qui a grandement contribué à la sécurité de l’Etat dans les guerres d’Israël, au Bureau de l’anti-terrorisme et comme directeur du Mossad. »

« La photographie dans laquelle son grand-père est humilié par des soldats nazis peu de temps avant d’être assassiné pendant la Shoah était toujours devant ses yeux. Meir était déterminé à faire en sorte que le peuple juif ne soit jamaisà nouveau impuissant et sans défense, il a consacré sa vie à l’édification de la force de l’Etat d’Israël. Au cours des huit années où il a servi comme directeur du Mossad, il a dirigé l’organisation menant des opérations d’avant-garde. Un grand soldat est décédé, que sa mémoire soit bénie ».

À la fin de son mandat en tant que directeur du Mossad, Dagan a été impliqué dans la campagne d’Israël pour stopper le programme nucléaire de l’Iran, qui comprenait l’assassinat de scientifiques nucléaires iraniens.