Le Croissant-Rouge accueille la cérémonie de Fatah en l’honneur des terroristes

518

L’Autorité palestinienne (AP) et la faction du Fatah ont célébré l’anniversaire de l’attaque terroriste la plus meurtrière dans l’histoire d’Israël en glorifiant la femme terroriste Dalal Mughrabi.

Dans l’attaque, Mughrabi et d’autres terroristes ont détourné un bus de groupe sur la route côtière d’Israël. Lorsque les terroristes ont été confrontés par l’armée israélienne, ils ont assassiné 36 des passagers, parmi eux 12 enfants et un citoyen américain, et en ont blessé plus de 70 autres. La victime américaine, le photographe Gail Rubin, a été assassiné avant le détournement.

Selon le Palestinian Media Watch (PMW), la célébration annuelle de cette année a été organisée par le bureau du Croissant-Rouge palestinien, qui est sous le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). L’invitation à l’événement au siège du Croissant-Rouge a été publiée sur la page Facebook officielle du Fatah et a déclaré qu’il honorait la terroriste Mughrabi, surnommée la « jeune mariée de Palestine ».

Lors de l’événement, l’officielle de l’AP Laila Ghannam, l’administratrice du district de Ramallah et d’El-Bireh, a fait l’éloge de la terroriste Mughrabi et a demandé à Allah « la miséricorde pour les Martyrs», selon le PMW.

« Le sang de nos martyrs féminins coule dans les veines de tous les Palestiniens… Chaque Palestinienne qui appartient à son pays et (adhère) ses principes de base est une sœur de Dalal », dit Ghannam.

Ce n’est pas la première fois que le PMW révèle l’implication du Croissant-Rouge palestinien dans la glorification du terrorisme. Le CICR a déjà déclaré qu’il ne dictait pas au Croissant-Rouge palestinien comment dépenser l’argent qui lui était donné.

En 2013, quand le Croissant-Rouge palestinien en collaboration avec le CICR glorifiait les terroristes en plantant 150 arbres du nom des « prisonniers vétérans », le CICR a défendu le droit du Croissant-Rouge palestinien à le faire, en faisant valoir que chaque branche a le droit « de définir son propres priorités et activités et d’allouer des fonds en conséquence. «