Le kamikaze d’Istanbul était de Daech

594

Les autorités turques ont comparé l’ADN du père du suspect aux vestiges trouvés sur les lieux des bombardements, confirmant que c’est le terroriste de l’Etat islamique Mehmet Ozturk qui a commis l’attentat qui a tué trois Israéliens.

Les tests ADN effectués en Turquie ont confirmé que le terroriste qui a commis l’attentat-suicide meurtrier à Istanbul la veille était Mehmet Ozturk, qui aurait eu des liens avec l’Etat islamique, selon le ministre de l’Intérieur turc Efkan Ala.

La police a interrogé le père et le frère du présumé kamikaze et avaient déterminé son identité en vérifiant un échantillon d’ADN de la scène d’explosion avec un extrait de l’ADN de son père, d’après des sources de sécurité. La famille Ozturk l’avait porté disparu après qu’il soit allé à Istanbul en 2013.

« L’identité du terroriste qui a effectué cette attaque répréhensible a été déterminé. Les résultats obtenus montrent que le terroriste est lié à l’organisation terroriste Daesh », a affirmé le ministre.

Au moins quatre personnes ont été tuées – trois Israéliens et un ressortissant iranien – et 36 blessés dans l’attentat suicide de samedi matin sur la célèbre rue Istiklal de la ville, une destination touristique populaire visitée par de nombreuses personnes le week-end. Parmi les Israéliens blessés et morts, figuraient des membres de deux groupes touristiques différents, qui se sont réunis apparemment dans la rue Istiklal juste avant l’attaque.

Ozturk, un ressortissant turc, est né en 1992 dans la ville de Gaziantep en Turquie du sud, une province qui borde la Syrie. Il n’avait pas de casier judiciaire et cinq autres personnes ont été arrêtées dans le cadre de l’enquête.

Plus tôt, les médias turcs ont rapporté que Ozturk, qui était connu des forces de sécurité turques en tant que membre de Daech, faisait partie des principaux suspects de l’attaque.