L’UNHRC blackliste des entreprises israéliennes

500
Photo by Ariel Hermoni/Ministry of Defense

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Danny Danon, décrit cette décision comme un «record d’hypocrisie».

Le Conseil des Nations Unies pour les droits de l’homme (UNHRC) a voté jeudi pour l’établissement d’une «liste noire» mise à jour annuellement des entreprises israéliennes et internationales qui font du business en Judée-Samarie.

« Quand l’ONU étiquette des entreprises juives afin qu’elles puissent être boycottées, cela nous rappelle des périodes sombres de l’Histoire. Le Conseil des droits de l’homme s’est transformé en un complice du mouvement BDS et son comportement est à la fois anti-israélien et antisémite « , a déclaré l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Danny Danon.

«Voila ce que le Conseil des droits de l’Homme choisit de débattre alors que l’Europe est encore sous le choc d’une vague d’attentats terroristes perpétrés par ISIS – le pire violateur des droits de l’Homme dans le monde, » a critiqué Danon.

L’UNHRC a été créé pour protéger les droits de l’Homme dans le monde. La décision de créer une liste noire a été prise dans le cadre du chapitre sept de l’ordre du jour de l’UNHRC – le seul sujet de ce chapitre est Israël.

« Des centaines de milliers de civils innocents sont assassinés et contraints de fuir leurs foyers en tant que réfugiés et ils choisissent de condamner Israël – la seule démocratie au Moyen-Orient. Cela ne peut être décrit que comme un record d’hypocrisie », a déclaré l’ambassadeur.

Danny Danon a également critiqué jeudi ce qu’il appelle un autre exemple de l’hypocrisie de l’organisme international contre le seul État juif du monde, après que la Commission des Nations Unies sur le statut de la femme ait adopté une seule résolution politique: blâmer Israël pour la maltraitance des femmes palestiniennes.