Une fois de plus, Abbas et le Fatah soutiennent ouvertement les attaques au couteau

518

Le Fatah a lancé sur Internet une campagne choc d’incitation à la violence contre Israël, légitimant la violence faite aux Juifs, notamment ces derniers mois.

Au regard des attaques quotidiennes contre les Israéliens à travers le pays, le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas et son mouvement le Fatah semblent résolus à promouvoir la violence, utilisant à la fois les médias sociaux et les médias traditionnels pour légitimer et encourager le meurtre.

Selon l’organisation Palestinian Media Watch, le Fatah a lancé une campagne choc sur les médias sociaux soutenant la récente vague d’attaques au couteau contre les Juifs partout en Israël.
La campagne de médias sociaux du Fatah a été tout sauf subtile, rapporte PMW. Dans une des images les plus récentes, le Fatah a posté une photo d’un couteau, avec une image du Mont du Temple superposée.

L’image, postée sur le compte Twitter officiel du Fatah, était accompagnée du message « Israël oblige les jeunes Palestiniens à suivre cette voie à Jérusalem. Laissez notre terre, vous, votre profession et vos soldats, et laissez-nous vivre en paix « .

En dépit de son image dans la plupart des médias occidentaux comme un politique modéré, Abbas a fait des déclarations similaires sur l’assassinat de quatre Israéliens en fin d’année dernière.
En octobre 2015, le Président de l’AP a parlé à la télévision officielle de l’AP, faisant écho aux commentaires qu’il a fait au journal Al-Hayat Al-Jadida, dans lequel il déclare que « le côté palestinien n’a pas attaqué et n’a rien fait contre les Israéliens … Nous devons protéger nos lieux saints. « 

Quand un terroriste arabe a assassiné Taylor Force, un citoyen américain, et blessé 11 autres lors d’une attaque au couteau à Jaffa, la télévision officielle de l’AP a encensé le terroriste en le qualifiant de «martyr», et a qualifié le touriste Taylor Force et les autres victimes de «colons».

Plus tôt cette semaine, le mouvement de Fatah et l’Autorité palestinienne ont tenu une cérémonie spéciale célébrant Dalal Mughrabi, un terroriste d’origine libanaise du Fatah qui a participé au fameux massacre de 1978. Considéré comme le pire acte de terrorisme dans l’histoire d’Israël, l’attaque a provoqué la mort de 39 Juifs, dont 12 enfants.

Selon le Palestinian Media Watch, le Fatah a publié des invitations à la petite fête sur ses comptes de médias sociaux, encensant les meurtriers de masses impliqués comme des «martyrs».

salon_bien_etre--FB