1300 Juifs Ethiopiens font leur aliyah

578
Photo by Flash90

La décision du parti Likoud met fin à la crise de la coalition après que les députés David Amsalem et Avraham Neguise aient refusé de voter avec la coalition parce que le Premier ministre Netanyahu refusait d’amener les Juifs restants en Ethiopie en Israël.

Le Likoud a déclaré jeudi qu’un accord avait été conclu pour que 1300 Juifs éthiopiens fassent leur aliyah, mettant ainsi un terme à la crise de la coalition au pouvoir.

L’annonce a été faite après que les députés de la Knesset David Amsalem et Avraham Neguise (Likoud) aient refusé de voter avec la coalition suite au refus du Premier ministre Benjamin Netanyahu d’amener en Israël les Juifs restants d’Ethiopie.

Le parti du Likoud a déclaré que «même si les députés ont agi pour des motifs moraux, ils sont tous deux conscients du fait qu’ils ont violé la procédure et ont accepté d’être puni au cours de la session d’été: interdiction de présenter des propositions législatives, des requêtes, des motions et de faire des discours dans la Knesset.  »

Ainsi, les députés Amsalem et Neguise ont partiellement obtenu ce qu’ils ont demandé, mais la coalition les a punis pour avoir enfreint la discipline de la coalition et pour avoir refusé de voter. Au cours de la dernière semaine de la session d’hiver, la coalition considère la suspension des députés des comités de liaison, mais par crainte d’aggraver la situation,  ils ont décidé de reporter la suspension et ont essayé de parvenir à une solution négociée.

En février dernier, seulement trois mois après que le gouvernement ait approuvé l’immigration des derniers Falashas en Ethiopie, le programme a été mis en attente jusqu’au débat sur le budget.

Le directeur général Eli Groner du Premier ministre a envoyé un courriel expliquant que, étant donné que les ministres ont approuvé le plan sans l’appui budgétaire, le plan serait mis en attente jusqu’à ce que les négociations budgétaires commencent. Groner a également noté que la mise en œuvre du plan coûterait trois milliards de NIS.

Il y a environ deux semaines et demie, environ 1.500 juifs éthiopiens ont manifesté devant Kiryat HaMemshala à Jérusalem demandant d’amener les Falashas restants en Israël. Ils ont appelé le gouvernement à mener à bien ses décisions tandis que d’autres brandissaient des photos de leurs proches qui sont restés en Ethiopie.