Des stars israéliennes manifesteront en soutien au soldat de Hebron

660
Photo by Yaakov Lederman/Flash90

Photo by Yaakov Lederman/Flash90

Eyal Golan, David D’Or et Subliminal se joignent à des milliers de personnes à Tel Aviv pour apporter leur soutien au soldat de Hebron.

Le procureur militaire lundi soumettra un acte d’accusation contre le soldat qui a abattu le mois dernier un terroriste arabe blessé à Hevron, pour homicide involontaire, mais le lendemain des stars de la musique israéliennes manifesteront pour sa défense.

Le soldat a témoigné qu’il a tiré parce qu’il craignait que le terroriste – qui quelques minutes plus tôt avec un complice, avait poignardé et blessé un soldat – ne fasse exploser une ceinture d’explosifs cachée sous son manteau. D’autres soldats sur les lieux, un comité d’enquête de Magen David Adom (MDA) et un officier de police judiciaire ont tous confirmé que les préoccupations d’une ceinture d’explosifs n’avait pas été écartée.

En soutien au soldat, un rassemblement massif organisé par sa famille se tiendra mardi à l’emblématique Place Rabin de Tel-Aviv.

Des milliers de personnes doivent prendre part au rassemblement, et parmi eux les chanteurs israéliens Eyal Golan et David D’Or, ainsi que la star du rap Kobi Shimoni, plus connu sous son nom de scène Subliminal. « Le soldat est comme l’enfant de toute la nation d’Israël, » dit Golan canal 2. «Je suis venue pour soutenir le soldat et sa famille. »

Jeudi dernier, la mère du soldat a écrit une lettre au Premier ministre Binyamin Netanyahu, lui demandant d’intervenir au nom de son fils. « Je vous demande, en tant que père d’un soldat, si c’est juste, pour un soldat décoré d’aller en prison parce qu’il a neutralisé un terroriste sur le site d’une attaque terroriste craignant qu’il tente de faire exploser une bombe après avoir poignardé quelques soldats, et les gens tout autour crient « attention, il y a une bombe, il va déclencher la bombe, le terroriste est vivant » –  … pendant presque un mois entier », écrit-elle.

La mère inquiète a pris note des préoccupations de la famille: que son fils n’obtienne pas un procès équitable parce que les supérieurs de Tsahal et les dirigeants politiques – y compris Netanyahu lui-même – ont condamné le soldat dès le départ sans attendre que l’enquête commence.