L’acte d’accusation du soldat de Hevron est prévu pour la semaine prochaine

543
Photo by POOL Flash9

Les experts militaires prédisent une mise en examen officielle dans la semaine – mais quelles accusations seront déposées?

Le soldat de Tsahal controversé qui a abattu un soldat déjà neutralisé a Hevron le mois dernier restera confiné à sa base, ont annoncé l’accusation militaire et l’équipe juridique du soldat ce mercredi soir – l’acte d’accusation officiel étant prévu pour la semaine prochaine.

La Cour militaire de Yafo (Jaffa) officialisera l’accord « d’arrêt a la base » jeudi après la libération du soldat de sa détention complète plus tôt cette semaine. Plus tôt mercredi, le tribunal militaire de la base militaire de Kirya à Tel-Aviv a rejeté une demande de renvoi pour le soldat.

L’affaire du soldat de la brigade Kfir, qui a tiré et a tué un terroriste à Hevron il y a deux semaines après son arrivée sur les lieux d’une attaque au couteau a fait polémique, parce que le terroriste avait prétendument déjà été neutralisé.

Le soldat, une enquête de Magen David Adom (MDA) et Tsahal soutiennent que le soldat croyait que le terroriste portait une ceinture explosive sous son manteau épais; militants de gauche de B’Tselem et d’autres organisations soutiennent le contraire. L’affaire a suscité un vif débat, à la fois juridiquement et dans les médias, sur les limites de la légitime défense au cours de la vague de terreur actuelle.

Les experts militaires prédisent mercredi soir qu’un acte d’accusation officiel contre le soldat sera déposé la semaine prochaine – mais l’incertitude demeure sur la nature des accusations. La semaine dernière, le tribunal militaire de Qastina a abandonné  les accusations de « meurtre », et a accusé le soldat d’«homicide involontaire».