L’Iran recevra les missiles S-300 « d’ici la fin de l’année »

457

Un officiel russe a confirmé que Téhéran va enfin recevoir le système controversé de missiles de défense aérienne d’ici la fin de 2016.

L’Iran recevra finalement les systèmes de missiles de défense aérienne de fabrication russe S-300 à la fin de cette année, selon l’agence de presse pro-Kremlin Interfax.

Interfax a cité Sergei Chemezov, qui dirige l’entreprise publique russe de technologie des armes Rostec, qui a fait cette déclaration ce mardi.

L’expédition russe à l’Iran a été une source de discorde majeure et menace de déstabiliser la région déjà volatile. Israël, en particulier, s’est opposé au transfert du système de missiles de pointe, qui rendrait le programme nucléaire controversé de Téhéran presque imperméable aux attaques, si le régime devait décider de reprendre son programme d’armes nucléaires illégales.

Par conséquent, et malgré le fait que l’accord ait été longtemps scellé, la livraison des missiles et de batteries elles-mêmes ont été retardées à plusieurs reprises par Moscou.

Soulignant la nature politiquement délicate de l’affaire, la semaine dernière, les responsables iraniens ont été contraints de revenir sur leurs déclarations faites à la hâte selon lesquelles ils avaient déjà commencé à recevoir des livraisons du système S-300, en précisant que les missiles étaient en fait prévus pour une date ultérieure.