Une célèbre Haggadah de Pessah médiévale, volée par les nazis, exposée au Musée d’Israël

625

Les petits-enfants d’un député juif allemand ont déclaré qu’une célèbre Haggadah de Pessah médiévale qui est actuellement exposée au Musée d’Israël à Jérusalem, a été volée a leur famille par les nazis.

Qualifiant le vol perpétré par les nazis et la vente subséquente de la Haggadah de « longue injustice illégale et morale », les membres de la famille ont fait appel a E. Randol Schoenberg – l’avocat rendu célèbre par Ryan Reynolds dans le film « Woman in Gold » pour son rôle dans la bataille juridique qui a restauré les peintures de Gustav Klimt à leur héritier juif – pour les aider à obtenir une compensation pour ce qui est arrivé.

La famille a accepté que le manuscrit reste au Musée d’Israël, où il figure actuellement dans une exposition spéciale Pessah, mais demande à ce que le musée paye la compensation de la famille et renomme le manuscrit en son nom – sous peine de faire face à un procès. La Haggadah est censée avoir été vendue à une institution qui est devenu plus tard le Musée d’Israël.

« Nous voulons un compromis », a déclaré le résident de Jérusalem Eli Barzilai, âgé de 75 ans, qui dirige la demande en justice au nom de ses cousins ​​aux États-Unis et en Allemagne.

Cette Haggada a été écrite dans le sud de l’Allemagne vers l’an 1300 par quelqu’un qui est simplement identifié comme étant « Ménahem. » Le manuscrit a longtemps déconcerté les historiens en raison de ses illustrations inhabituelles. Marc Michael Epstein, auteur du livre The Medieval Haggadah, a déclaré que le manuscrit était « aussi mystérieux que les pyramides de Gizeh, les monolithes de l’île de Pâques, ou le sourire de Mona Lisa. »

Eli Barzilai affirme que son grand-père a reçu le manuscrit comme cadeau de mariage de la famille de son épouse, la grand-mère de Barzilai. Son grand-père, Ludwig Marum, était un avocat qui a servi au parlement de l’Allemagne et s’est opposé Hitler. Il est mort plus tard dans un camp de concentration. Un avocat pour le Musée d’Israël a reconnu que la famille Marum était propriétaire de la Haggadah « jusqu’en 1933 », a rapporté l’Associated Press.