Une délégation israélienne d’industriels en Egypte poour la 1ère fois en 10 ans

678
Photo by Mark Neyman/GPO

 Photo by Mark Neyman/GPO

Des industriels israéliens se réunissent avec leurs homologues en Egypte et font des visites guidées des usines égyptiennes. Pendant ce temps, les partis d’opposition égyptiens et les Frères musulmans critiquent le président égyptien pour la « normalisation » avec Israël.

Une délégation de 38 capitaines industriels israéliens s’est rendue en Egypte dans le cadre des zones industrielles qualifiées (QIZ) la semaine dernière pour la première fois en 10 ans.

La délégation a été envoyée afin de tenter de déterminer la viabilité mais aussi renforcer la coopération économique israélienne avec l’Egypte.

Les industriels ont été chaleureusement accueillis par leurs homologues égyptiens, qui étaient enthousiastes à l’idée d’élargir le champ des échanges commerciaux entre les deux pays. Une délégation similaire d’industriels égyptiens devrait se rendre en Israël à la fin de 2016.

Très peu de choses ont été faites pour développer le commerce et les relations économiques entre Israël et l’Egypte au cours des dernières années. Maintenant, cependant, avec la stabilité politique renouvelée en Egypte, le conseil a décidé d’ouvrir une nouvelle fois pour encourager le renforcement des liens entre les deux pays et renforcer les relations interpersonnelles entre les deux peuples.

Le Président de l’Union des Textiles égyptien, Mohammed Qasem, a préparé le calendrier des réunions, de sorte que les Israéliens se réunissent avec les clients égyptiens et d’autres existants, et pour que les industriels israéliens visitent les usines égyptiennes locales.

Les exportations israéliennes vers l’Egypte en 2015 se sont élevées à 113,1 millions $, comparé à 147,1 millions $ en 2014. Pendant ce temps, les importations israéliennes en provenance d’Egypte sont moindres: 54,6 millions de dollars en 2015 et d’une valeur de 58,3 millions de dollars en 2014.

2011 était la dernière année où les échanges entre les deux pays étaient en pleine puissance, Israël ayant exporté 236 millions $ de marchandises vers l’Egypte et importé 178,5 millions $ de marhandises. La réduction drastique du commerce est venue à la suite de la révolution égyptienne, qui est née dans le cadre du Printemps arabe.

Pendant ce temps, les Frères musulmans et d’autres membres du parti d’opposition ont attaqué le président égyptien Abdul Fatah al-Sisi pour essayer de créer un niveau élevé de normalisation avec Israël. Leur indignation a commencé quand la centrale d’Egypte a décidé de permettre le change de shekels. C’est la première fois que la banque reconnait la monnaie israélienne, et même fixe un taux de change: 2,19 livres égyptiennes pour un shekel.