Une école de Rio nommée d’après un rescapé de la Shoah brésilien

441
Photo by Isaac Harari/FLASH90

Photo by Isaac Harari/FLASH90

Une école publique brésilienne a été nommée d’après le dirigeant juif brésilien emblématique Aleksander Henryk Laks.

Une école publique brésilienne a été nommée d’après Aleksander Henryk Laks, l’ancien président de l’Association brésilienne des survivants de l’Holocauste.

Le maire de Rio de Janeiro, Eduardo Paes, a dirigé la cérémonie de baptême le 14 avril dernier. Des fonctionnaires juifs et du gouvernement étaient sur place. «Le dévouement de M. Laks pour préserver la mémoire de la Shoah est l’héritage qu’il a laissé pour le leadership juif », a déclaré Osias Wurman, consul honoraire d’Israël et ancien président de la Fédération juive de Rio. «Nous avons besoin d’éclairer le passé pour éclairer l’avenir. Il était une icône pour une génération parmi les survivants de l’Holocauste. »

L’école Aleksander Henryk Laks, dans le quartier Jacarepagua de Rio, accueillera quelque 850 élèves âgés de 11 a 14 ans.
Laks est mort l’an dernier à l’âge de 88 ans d’une infection pulmonaire. Né en Pologne, il a vécu dans le ghetto de Lodz et a survécu à Auschwitz et d’autres camps de concentration entre 1940 et 1945, l’année où il a fui à Rio.

Laks a écrit deux livres, y compris sa biographie publiée en 2000 intitulée « Le Survivant: Mémoires d’un Brésilien qui s’est échappé d’Auschwitz. » Il aimait partager l’histoire de sa vie avec les juifs et non-juifs, y compris les enfants et les jeunes, qui l’appelaient souvent « grand-père Laks. » Il disait souvent à son auditoire: «Que mon passé ne soit jamais l’avenir de quiconque. »

L’école qui porte son nom fait partie du programme Ecoles de Demain, lancé en 2009 par le département de l’éducation de Rio. L’initiative vise à réduire l’absentéisme et à améliorer les études dans les écoles primaires et secondaires dans les zones frappées par la pauvreté faisant face à la violence urbaine.