Akko – Un massacre dans une synagogue avorté

864
Photo by Yonatan Sindel/Flash90

Photo by Yonatan Sindel/Flash90

Trois Arabes israéliens ont été arrêtés: ils prévoyaient un massacre dans une synagogue d’Akko ainsi que des attaques à Jérusalem.

Trois Arabes israéliens de la région de Galilée ont été inculpés mercredi car ils complotaient des attaques terroristes dans la ville d’Akko et dans la vieille ville de Jérusalem. L’acte d’accusation de la cellule terroriste a non seulement révélé l’existence du groupe, mais aussi les plans macabres des terroristes, qui s’inspiraient de l’une des pires attaques terroristes de ces dernières années.

Selon l’acte d’accusation, Ali Sobeah, Ibrahim Shami, et Mahdi Basel avaient prévu une attaque terroriste majeure sur les forces de sécurité israéliennes près de la porte de Damas dans la Vieille Ville de Jérusalem. Leur plan comprenait des attaques au couteau et aux armes automatiques.

Le groupe aurait cherché a atteindre davantage de victimes que d’autres attaques terroristes similaires, et parce qu’ils n’ont pas réussi à acquérir des mitraillettes, l’attaque a été annulée.

Plusieurs jours plus tard, les trois terroristes se sont réunis dans une mosquée dans le nord d’Israël pour planifier d’autres attentats terroristes, y compris sur des soldats israéliens. Au cours des mois suivants, la cellule terroriste a examiné un certain nombre d’attaques possibles impliquant des couteaux et des armes à feu. Selon l’acte d’accusation, le groupe avait pour objectif de provoquer un événement de pertes massives, puis de «mourir en martyrs».

Finalement, la cellule s’est accordé sur deux attaques: en premier lieu, le meurtre de fidèles juifs priant dans une synagogue d’Akko dans le nord d’Israël, puis une attaque contre des soldats, soit sur une base militaire locale ou dans la Vieille Ville de Jérusalem.

L’attaque planifiée contre la synagogue d’Akko aurait été influencée le massacre Har Nof de 2014, où quatre fidèles et un policier ont été abattus. La cellule terroriste avait choisi d’attaquer une synagogue de la rue Ben Ami à Akko.

Dans l’espoir d’acquérir enfin des armes à feu pour les attaques qu’ils avaient planifiées, le groupe a prévu d’utiliser l’argent que Mahdi aurait probablement reçu en cadeau pour son prochain mariage.

En mars 2016, Ali Sobeah et Mahdi Basel ont acheté des mitraillettes, ainsi que des munitions. En avril, les deux ont été arrêtés par les forces de sécurité israéliennes, qui avaient découvert la cellule terroriste et son complot contre la synagogue d’Akko.

Citroen-217x282-eretzaujourdhui