Israël: plus de 8,5 millions de citoyens

707
Photo by Deborah Sinai/Flash 90

Photo by Deborah Sinai/Flash 90

La population israélienne croît de 2,2% depuis Yom Haatsmaout de l’année dernière, environ 195.000 bébés sont nés; 36.000 personnes ont fait leur Aliyah.

Avec la création de l’Etat d’Israël en 1948, la population était d’environ 806.000; 68 ans plus tard, le jour de Yom Haatsmaout (jour de l’Indépendance) 2016, la population d’Israël se situe à environ 8.522.000, selon le Bureau central des statistiques.

La population juive est d’environ 6.377.000 (74,8% de la population), la population arabe est d’environ 1.771.000 (20,8%) et le reste de la population (les chrétiens non arabes, les autres religions et ceux n’étant affiliés a aucune d’entre elles en s’inscrivant dans le registre de la population ) approche les 374.000 (4,4%).

Depuis le dernier jour de l’indépendance, la population d’Israël a augmenté d’environ 182.000, soit une augmentation de 2,2%.

Pendant cette période, Israël a accueilli environ 195.000 bébés, et environ 47.000 personnes sont mortes au cours de cette même période. Le nombre d’Olim (nouveaux immigrants) a venir s’installer en Israël était de 36.000 personnes.

Environ 75% de la population juive sont des « Sabras » (nés en Israël) et plus de la moitié sont de la deuxième génération dans le pays, contre seulement 35% en 1948.

En 1948, il n’y avait qu’une seule ville en Israël avec plus de 100.000 habitants – Tel Aviv-Jaffa. Aujourd’hui, il y a 14 villes de plus de 100.000 habitants. Parmi celles-ci, 8 villes ont plus de 200.000 habitants: Jérusalem, Tel-Aviv, Haïfa, Rishon Lezion, Petah Tikva, Ashdod, Netanya et Beersheba.

Selon les projections démographiques, on prévoit que la population de l’État d’Israël atteindra 11,3 millions d’ici à 2035.

Citroen 217x282 eretzaujourdhui