Le Fatah glorifie les terroristes japonais qui ont tué 26 Israéliens dans un aéroport

1362

Le Fatah, dirigée par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a honoré sur sa page Facebook les membres de l’Armée rouge japonaise qui ont assassiné 26 personnes à l’aéroport de Lod en Israël (désormais l’aéroport Ben Gurion) en 1972.

Mardi, environ deux semaines avant l’anniversaire de l’attentat de l’aéroport de Lod, le Fatah a publié une photo de l’attaque montrant des flaques de sang sur le plancher avec des bagages éparpillés ainsi qu’une photo de l’un des terroristes, Kozo Okamoto.

«Quarante-quatre ans depuis l’opération de l’aéroport … Mille salutations au combattant japonais et ami Kozo Okamoto, le héros de l’opération de l’aéroport de Lod, le 30 mai 1972″, peut-on lire sur la page Facebook du Fatah.

En plus des 26 personnes qui ont été tuées, 80 autres ont été blessés dans l’attentat de l’aéroport de Lod. Les membres de l’Armée rouge japonaise qui ont mené l’attaque ont été recrutés par le groupe terroriste Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP).

Deux des terroristes – Takeshi Okudaira et Yasuyuki Yasuda – ont été tués au cours de l’attentat, tandis que Okamoto a survécu et a reçu trois condamnations à perpétuité en prison. Mais il a été libéré par l’accord Jibril en mai 1985 après avoir purgé seulement 13 ans de prison.