Netanyahu: « Avant de faire la paix avec nos ennemis, faisons la paix entre nous »

786
Photo by Kobi Gideon/GPO

Photo by Kobi Gideon/GPO

Yom Hazikaron commence avec un discours du Premier ministre au Memorial a Jérusalem.

Les événements de Yom Hazikaron ont commencé ce mardi soir à Jérusalem, avec la cérémonie annuelle pour les soldats de Tsahal tombés en Israël au centre Yad L’Banim de Jérusalem.

Lors de la cérémonie, le Premier ministre Binyamin Netanyahu a cité sa propre perte personnelle: son frère Yoni, célèbre pour avoir été tué durant le raid audacieux pour libérer les otages juifs à Entebbe, en Ouganda, en 1976.

« En tant que fils d’une famille endeuillée, je porte comme vous le fardeau de la douleur, et je tombe dans l’abîme de tristesse », a-t-il déclaré à un auditoire de proches en deuil. «Quand j’ai appris la mort de mon frère, et après cela, quand je l’ai annoncée à mes parents, mon monde s’est effondré entièrement. C’est ce qui vous est aussi arrivé ».

Rendant hommage aux 23.447 soldats qui sont morts en défendant l’Etat d’Israël, Netanyahu a déclaré que chaque citoyen d’Israël partageait leur sentiment de perte et se tenait debout en leur honneur, en ce jour de Yom Hazikaron.

Leurs êtres chers perdus « étaient d’abord de notre propre chair, mais ils sont aussi celle de (toute) la nation, qui reconnaissent l’ampleur de leur sacrifice », a déclaré le Premier ministre.

« Il n’y a pas quelqu’un ici qui n’a pas perdu un fils, un frère, un père, un mari, un ami, une fille, il n’y a personne qui n’a pas crié « pourquoi? ». Je peux dire que je me suis posé la même question quand mon frère est mort, mais avec le temps, j’ai compris qu’il est nécessaire de se demander pourquoi. »

Netanyahu a également appelé à l’unité nationale, en gardant à l’esprit le sacrifice partagé des Israéliens de tous les milieux de vie pour préserver leur pays.

« Nous n’abandonnerons pas nos espoirs de réconciliation avec nos ennemis, mais d’abord nous devons nous réconcilier entre nous, et il n’y a pas d’expression plus profonde de notre destin commun que quand nous nous souvenons, avec amour, et saluons nos fils et filles héroïques qui sont tombés pour que nous puissions vivre dans notre pays « , a-t-il déclaré.

Citroen-217x282-eretzaujourdhui