L’assurance Cyber: Un must pour les PME

539

Tout récemment, deux hôpitaux israéliens ont été touchés par une cyber attaque… Les conséquences sont tout simplement dramatiques puisque tous les appareils passent sous contrôle de mains hostiles qui peuvent à tout moment affecter le fonctionnement, entre autres, des appareils de respiration artificielle par exemple…
S’il y a quelques années les cibles favorites des hackers étaient les grosses multinationales, aujourd’hui, selon une étude britannique publiée il y a deux mois, 71 % des cyberattaques se concentrent désormais sur les petites et moyennes entreprises.
A contrario d’un grand groupe qui sera contraint de communiquer et reconnaître qu’il a été victime d’une attaque, une petite entreprise qui a subi une telle attaque fera tout pour étouffer l’affaire autant que faire se peut. Mais cette PME va mettre énormément de temps à s’en remettre.
Quelles sont les conséquences d’une cyber attaque pour une PME ?
Tout d’abord, l’entreprise va devoir affronter les exigences des escrocs qui auront fait main basse sur des informations très sensibles et qui n’auront de cesse de monnayer cette mine de données qu’ils auront piratée. Imaginez, par exemple, le nombre d’informations confidentielles contenues dans les fichiers des patients d’une clinique esthétique ou encore toutes les informations clients d’un cabinet d’expertise comptable comme le chiffre d’affaires, les problèmes de trésorerie ou éventuellement les déficits ! Nul doute que si de telles données sont divulguées, elles peuvent avoir de graves conséquences tant dans la vie personnelle des patients, qu’au niveau bancaire pour les entreprises… Autre problème, comment ces petites entreprises vont-elles pouvoir faire face à l’avalanche de plaintes qui découlera suite aux graves préjudices causés par ces fuites ????
Le pire c’est que les PME n’ont pas toujours les moyens de se prémunir de manière optimale contre ces attaques parce que les hackers sont de plus en plus ingénieux et qu’il faut investir des sommes toujours plus importantes pour assurer une protection informatique optimale.
Et quand bien même une PME mettrait en place un système informatisé très sécurisé, elle n’en demeure pas moins la cible de ces personnes mal intentionnées et peut quand même, un jour ou l’autre en faire les frais de manière magistrale. Même les gouvernements ne parviennent pas toujours à canaliser ces attaques car elles sont de plus en plus sophistiquées. Sachez par exemple, que tout récemment, un haut dirigeant du FBI américain qui porte un pacemaker (stimulateur cardiaque) a été contraint de subir une intervention pour le remplacer par un autre considéré comme inviolable en cas de cyber attaque ! Ca va très, très loin.
Pour l’anecdote d’ailleurs, un cadre supérieur d’une importante compagnie d’assurance israélienne a été victime lui aussi d’une cyber attaque le mois dernier… En allumant son ordinateur portable, il a eu la grande surprise de lire ce message : «Cet ordinateur a été piraté, à vous de verser 5.000 $ ou bien nous effaçons définitivement tout ce qu’il y a en mémoire»… Heureusement pour lui, il avait tout sauvegardé sur une clé USB et n’avait rien laissé de confidentiel sur son ordinateur…
Comment faire face aux problèmes posés par une cyber attaque ?
C’est précisément pour faire face à ces nouveaux défis particulièrement menaçants que certaines compagnies d’assurance ont mis en place une protection CYBER qui couvre l’essentiel des dommages causés par ces attaques :
1. Remboursement des dépenses nécessaires pour la remise en service du réseau informatique de l’entreprise, notamment pour nettoyer le système de tout virus,et du site internet.
2. Participation financière face à la perte de chiffre d’affaires généré par une cyberattaque.
3. Prise en charge partielle des vols d’argent ou détournements de fonds du compte de l’entreprise ou de ses clients.
4. Accompagnement face au chantage financier.
5. Indemnités en cas de dommage causés à un tiers comme la divulgation d’informations confidentielles concernant un client ou un patient.
6. Remboursement d’une partiedes frais de justice en cas de dépôt de ce même client suite au préjudice subi.
7. Prise en charge des frais d’une campagne de communication dans le but de restaurer l’image de l’entreprise.
Tout ceci, n’est bien sûr qu’une partie de tous les alinéas contenus dans une police d’assurance cyber qui est particulièrement exhaustive et de ce fait il n’est pas possible d’énumérer ici tous les détails.
Ce qui est essentiel de bien comprendre pour une PME, c’est qu’aujourd’hui il n’est plus possible de faire l’impasse sur une telle assurance. De même qu’il ne viendrait à personne l’idée de se passer d’une assurance en cas d’incendie ou de dégât des eaux, il est impératif désormais, pour toute personne avisée, de contracter une police assurance cyber sil’on ne veut pas se retrouver pris dans un Tsunami impossible à maîtriser…
Pour tout renseignement complémentaire,
n’hésitez pas à me contacter directement
au 054-3070916

MURIEL BITTON

 

 

 

 

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à me contacter au 054-3070916.
(photo à la une:Flash 90 Sliman Khader)