Un homme averti en vaut deux !

458

Tout le monde connait ce fameux adage, mais combien d’entre nous le suivent ?

Les personnes qui travaillent au service des impôts, dans le milieu social ou dans le secteur médical savent à quel point prendre ses précautions s’avère primordial parce qu’elles sont confrontées chaque jour à des situations où les gens voient leur vie basculer d’un moment à l’autre suite à un accident, un décès ou bien sûr une maladie.

Alors que dans la plupart des foyers, les fins de mois sont difficiles, pour ceux qui se retrouvent dans l’une de ces trois situations, les difficultés financières prennent d’un coup une ampleur quasi-dramatique, et pas seulement en fin de mois, mais au quotidien…

Comment une famille peut-elle s’assumer lorsque du jour au lendemain, suite à un accident de la route par exemple, le chef de famille n’est plus en mesure de travailler ? Qui plus est, comment peut-il avoir accès aux meilleurs chirurgiens ou traitements s’il ne dispose pas d’une assurance santé privée ? Ou encore comment une famille peut-elle continuer à travailler normalement lorsqu’une maladie vient de se déclarer ?

Quels sont les moyens de se protéger

Il est certes extrêmement difficile de parler de ces tragédies mais il serait lâche de ne pas les évoquer, d’autant qu’il est possible d’atténuer les chocs, en se déployant un filet de secours appelé assurances.

Par exemple, en cas d’accident, qu’à D. ne plaise, il existe une assurance appelée « Accidents corporels » qui permet de verser des indemnités, sans lien quelconque avec une déclaration des revenus, et qui sont loin d’être négligeables en cas de fractures, brûlures, blessures ou décès.

Il existe également une assurance appelée « Inaptitude médicale au travail » qui prend le relai en cas d’incapacité de travailler puisque c’est la compagnie d’assurances qui verse elle-même au centime près le salaire mensuel pour les employés ou un montant correspondant au revenu mensuel pour les professions libérales, artisans ou commerçants. Une telle assurance est indispensable lorsque l’on a des enfants à charge de manière à ne pas les plonger dans la précarité dans le cas d’une impossibilité physique à travailler, qu’elle soit temporaire ou de longue durée.

Sans oublier bien sûr que c’est précisément dans de telles situations qu’une assurance santé privée devient une nécessité VITALE pour pouvoir consulter les meilleurs spécialistes du pays et pouvoir subir des examens médicaux sans délai. Sans assurance santé privée, savez-vous combien de temps il vous faudra en moyenne pour pouvoir faire un scanner, une IRM ou encore une coloscopie par le biais de la Koupat ‘Holim ? Un mois en moyenne et encore il s’agit là d’un délai plutôt optimiste alors que lorsqu’une personne a le privilège de pouvoir passer par le secteur privé, il n’y a aucune attente.

Par ailleurs, une analyse approfondie des clichés est primordiale pour déceler la moindre anomalie et bien souvent, faute de temps, les comptes-rendus remis par des spécialistes consultés en privé sont bien plus précis que ceux émis par le secteur public, ce qui peut avoir des conséquences non négligeables sur le diagnostic… L’assurance santé privée permet également d’accéder aux traitements les plus performants, notamment en cas de traitement du cancer, qui ne sont pas pris en charge par les Koupot ‘Holim parce que trop onéreux ou encore des interventions chirurgicales assistées par ordinateur, si l’on peut dire, grâce aux nouvelles technologies, comme le fameux robot Da Vinci, présent essentiellement dans le secteur privé. Toutefois, il est important de préciser que pour pouvoir bénéficier d’une assurance santé privée, il faut d’abord faire acte de candidature en remplissant un questionnaire de santé qui sera scrupuleusement étudié par les médecins de la compagnie d’assurance. C’est seulement après qu’ils aient validé, ou pas, le dossier que la police pourra être émise avec, dans certains cas, des exceptions concernant des pathologies qui ne seront pas couvertes. De telles précautions de la part des compagnies d’assurances sont faciles à comprendre quand on connait le coût des interventions privées puisqu’elles sont pratiquées par les meilleurs chirurgiens du pays dans les meilleurs établissements tels que le secteur privé d’Hadassah, le Centre médical d’Hertzliya ou encore l’hôpital privé Assouta de Tel Aviv.

Une autre assurance de toute première importance face à de telles situations, est l’assurance « Maladies graves » qui a été mise en place de manière à éviter un cataclysme au soin du foyer dans le cas où une maladie grave est diagnostiquée chez un membre de la famille ou qu’une attaque survient, qu’elle soit cérébrale ou cardiaque. Dans un tel contexte, l’assurance verse la totalité du montant pour lequel la personne concernée a souscrit lors de la signature du contrat, en une seule fois, de manière à lui permettre de pouvoir faire face aux dépenses occasionnées par ce nouveau contexte et de pouvoir lui laisser le temps de se retourner jusqu’à ce que les différentes aides sociales se mettent en place.

Enfin, il y a bien sûr l’Assurance vie, beaucoup plus connue que les autres et qui permet de verser le montant souscrit par le défunt à ses proches leur procurant ainsi une sécurité matérielle qui n’a pas de prix dans des moments aussi perturbants.

Aucun d’entre nous n’a envie d’avoir besoin un jour de telles prestations mais force est de reconnaître que les impondérables de la vie nous obligent à être prévoyants si l’on souhaite protéger au mieux ceux que l’on aime…

Muriel Bitton

MURIEL BITTON

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à me contacter au 054-3070916.