L’ÉDITO JUIN ASH182 de Yaël Lancri

259

« Le mensonge et la crédulité s’accouplent et engendrent l’opinion »
Paul Valéry

l y a quelques jours,  des sites pro-palestiniens ont diffusé sur les réseaux sociaux la photo d’une soldate de Tsahal, sans doute prise au hasard de recherches sur la toile, et l’ont accusée d’avoir tiré sur une  « secouriste » du Hamas.  La jeune fille, qui a terminé son service militaire il y a 3 ans, n’avait bien sûr strictement rien à voir avec cette histoire. Elle s’est pourtant retrouvée en première ligne du front anti-israélien et a immédiatement fait l’objet de menaces de mort. Cet incident  très grave  montre une fois de plus à quel point Facebook est dangereux pour nos jeunes en les exposant à la lie de l’humanité. Dans la situation actuelle, moins on poste de détails et de photos sur sa vie privée lorsqu’on est Israélien, et particulièrement lorsqu’on fait l’armée,  mieux on se porte !
Car n’attendez pas des instances politico-médiatiques internationales une quelconque compassion pour nos enfants. Ils ont le tort de vivre dans un pays qui se nomme Israël ! Qu’ils soient victimes de harcèlements mensongers via les réseaux sociaux, de roquettes ou de cerfs- volants incendiaires  envoyés par le Hamas, ils ne sont pas dignes d’intérêt de la part des dites instances qui considèrent que seul le dénommé Palestinien peut prétendre au statut de victime.

Ce n’est un secret pour personne, l’ONU et l’Union Européenne sont profondément anti-israéliennes. L’ONU avec le poids des pays musulmans et de leurs sympathisants, notamment européens, ne cesse de prendre des résolutions ridicules condamnant Israël Des pays comme par exemple le Koweit, la Turquie, la Syrie, l’Iran  se permettent de donner à Israël des leçons en matière de droits de l’homme et d’initier des textes à charge contre l’Etat hébreu. Il est consternant de voir à quel point, par le jeu des majorités automatiques au sein de cet organisme, accuser Israël de tous les maux de la planète est devenu d’une simplicité déconcertante.

L’Union Européenne quant à elle, pousse la fourberie dans ses plus profonds retranchements, en aidant notamment tout projet visant à ternir l’image d’Israël. Le quotidien Israel Hayom vient de dévoiler un rapport de NGO Monitor (organisme en charge de la surveillance des organisations non gouvernementales) qui précise que l’UE va allouer prochainement la somme de 250.000 euros à des ONG d’extrême gauche israéliennes afin de faciliter les poursuites judiciaires à titre individuel contre des soldats de Tsahal. Des caméras vont être gracieusement distribuées à des femmes palestiniennes qui se chargeront alors de provoquer nos jeunes soldats afin de déclencher des incidents pour pouvoir ensuite les traduire en justice ! Les ONG de type Betselem, Yesh Din, Break the silence et autres se frottent déjà les mains car elles voient là une possibilité supplémentaire d’entraver la marge de manœuvre de Tsahal sur le terrain, notamment en ce qui concerne les recherches et fouilles dans les maisons dans le cadre d’arrestations de terroristes.
Forts de ces soutiens institutionnels, les pro- BDS et autres antisémites déclarés jubilent. Ne nous étonnons pas de voir fleurir des places de la Nakba en France, ou des expositions dénonçant « la barbarie israélienne » en Europe, ou encore d’assister à des annulations de manifestations sportives ou culturelles prévues en Israël.

L’antisionisme/antisémitisme n’a plus rien de honteux dans notre monde, d’autant que nos détracteurs peuvent compter sur la gauche israélienne pour endosser leurs inepties et ajouter des cerises sur le gâteau de la haine gratuite. Quelques personnalités apportent de l’eau à ce moulin, à l’image de la chanteuse Noa qui s’indigne de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par quelques Etats, ou de l’actrice israélo-américaine Nathalie Portman qui a refusé de venir recevoir le prix Genesis en Israël en raison de la situation à Gaza. N’oublions pas non plus cette polémique naissante autour du concours de l’Eurovision qui aura sans doute bien du mal à se dérouler l’an prochain à Jérusalem.

Ce qui est extraordinaire, c’est qu’au fond toutes les agitations de nos ennemis n’entament absolument pas notre moral. En Israël, on s’intéresse plus à des messages qui tombent du ciel comme cette pluie incroyable pour la mi-juin qui a permis d’éteindre quelques feux récalcitrants dans le Sud du pays, qu’à des résolutions déconnectées de la réalité.

Nous souhaitons juste que l’été soit calme pour que les milliers de petits écoliers qui vont bientôt être en vacances puissent profiter pleinement de la période estivale.
YAEL MARIAGE BEN4 Yaël Lancri +972 58 786 5084